À quel rythme airer pour avoir une bonne qualité de l’air ?

Publié le : 13 mars 20225 mins de lecture

Ces dernières années, la pollution atmosphérique est devenue la principale préoccupation sanitaire et environnementale de la vie internationale. Sa résolution reste complexe. Mais quelles sont les raisons qui génèrent cette pollution ? Comment corriger la qualité de l’air intérieur pour avoir une maison saine ?

Quelques notions sur la qualité de l’air !

L’air est l’un des compartiments de la planète. C’est un mélange de nombreux gaz tels que l’azote, le dioxyde de carbone, l’oxygène, etc. Ce mélange de gaz est appelé « atmosphère ». Il est indispensable au maintien de la vie de la population terrestre. Actuellement, la qualité de l’air est de plus en plus contaminée en raison de facteurs liés à l’activité humaine. La variation de la qualité de l’air peut être observée à l’aide d’un appareil appelé « mesure métrologique de la qualité de l’air ». Mais même à l’œil nu, on peut observer, par exemple, la couleur de l’atmosphère. Sa transparence change de plus en plus foncée en fonction de sa contamination. Alors, cette couleur est due aux particules fines présentes dans l’air. En outre, son odeur devient plus ou moins forte en raison de l’impact de la fumée de bois ou de carburant. Tout cela modifie la qualité de l air intérieur de votre maison. Malheureusement, l’air n’est plus pur. Afin d’avoir une bonne ventilation dans votre maison, il est conseillé d’aérer toutes les dix minutes. Pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez consulter le site santé & habitat

L’effet de la mauvaise qualité de l’air sur la santé !

De nombreuses études ont été menées sur le lien entre la qualité de l’air et l’impact sur la santé. Ces recherches ont révélé que la pollution atmosphérique a plusieurs impacts raisonnables sur la santé. L’air pollué contient un mélange d’organes chimiques (dioxydes, azote, ozone, etc.) ; d’organes physiques ( les particules fines, la poussière…) et d’organes biologiques ( les moisissures, les pollens et autres facteurs). Ces mélanges sont inhalés dans les poumons par les voies respiratoires. Ils entraînent alors des irritations des voies respiratoires comme la toux et l’asthme, voire des brûlures oculaires et respiratoires. En outre, le fait de vivre dans un air insalubre entraîne des difficultés respiratoires, la multiplication des allergies et des nuisances olfactives fréquentes. L’aggravation à long terme des maladies respiratoires développe une respiration faible, réduit le poids du patient et risque même la mort. Pour avoir un bon état de santé et maison impeccable contre la pollution atmosphérique, veuillez procéder à l’amélioration de la qualité de l’air.

Par quels moyens peut-on améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Tous les facteurs toxiques peuvent créer de la pollution sous votre toit. Votre maison est l’endroit où vous passez la plupart de votre temps. Cependant, il est possible de disposer d’un intérieur sain. Il existe de nombreux moyens de réduire le risque de pollution dans votre maison. La condition principale est de toujours garder votre maison saine. Tout d’abord, il est important d’ouvrir les fenêtres lors du nettoyage. L’aération pendant le nettoyage à sec permet de laisser sortir la poussière. L’aspirateur doit si possible être équipé d’un filtre à haute efficacité. Si vous disposez d’un système de ventilation, vous devez veiller à l’entretien fréquent de votre climatiseur. Mais aussi, il est surtout interdit de se procurer des désodorisants commerciaux, car ils peuvent libérer des toxines dangereuses. L’intégration d’une plante dans l’intérieur est par ailleurs reconnue pour la purification de l’air et l’élimination des toxines. Toutes ces mesures sont nécessaires pour assurer l’impeccabilité de votre  maison et santé. Pour finir, n’hésitez pas à vous adresser aux experts dans ce domaine si vous avez des problèmes ou des doutes. Vous pouvez contacter les experts en ligne ou les appeler directement par téléphone.

Plan du site